BNP Paribas | La banque d'un monde qui change

TRADE Solutions

Changer de pays

Ouzbékistan

drapeau Ouzbékistan Ouzbékistan : Les investissements

Dans cette page : Les IDE en chiffres | Pourquoi choisir d'investir en Ouzbékistan | Les procédures relatives à l'investissement étranger | Les opportunités d'investissement

 

Les IDE en chiffres

Les réformes menées en Ouzbékistan au cours des dernières années, telles que la libéralisation du marché des devises et la création de sept zones économiques spéciales assorties d'avantages fiscaux pour les investisseurs, ont fait du pays une destination plus attrayante pour les capitaux internationaux. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les entrées d'IDE sont passées de 2,53 milliards USD en 2021 à 2,27 milliards USD en 2022, principalement en raison du doublement des bénéfices réinvestis, qui ont atteint 1,2 milliard USD. À la fin de la même période, le stock total d'IDE était estimé à 13,63 milliards USD, soit environ 16,9 % du PIB du pays. Selon l'Institut d'études macroéconomiques et régionales (IMRS), l'Ouzbékistan a attiré 7,5 milliards USD d'IDE au cours des neuf premiers mois de 2023. Les principaux pays investissant en Ouzbékistan sont la Chine (plus de 65 % du stock total), la Corée du Sud, la Russie, le Kazakhstan et la Turquie (données du Département d'État américain), les secteurs de l'énergie, de la métallurgie et de l'industrie chimique étant les principaux secteurs (données du ministère de l'investissement).

L'Ouzbékistan, situé au cœur de l'Asie centrale, est une économie émergente à revenu moyen inférieur en pleine transformation. Depuis le lancement d'un programme de réformes sans précédent en 2017, le pays est passé d'une économie isolée et fortement centralisée à une économie plus accueillante pour les investisseurs privés et résiliente face aux facteurs externes. Les investisseurs sont attirés par l'abondance des matières premières et des ressources en main-d'œuvre, l'accès direct aux marchés de toute l'Asie centrale et diverses incitations et préférences, y compris des subventions de l'État dans certains cas. Malgré les améliorations apportées au cadre juridique, le succès des entreprises dépend toujours du soutien du gouvernement en raison de la faiblesse des mécanismes d'exécution des contrats et de résolution des litiges. La législation ouzbèke, telle que la loi sur les investissements et les activités d'investissement, garantit le libre transfert de fonds hors du pays et protège les investissements contre la nationalisation. La discrimination à l'encontre des investisseurs étrangers fondée sur la nationalité, la résidence ou l'origine est interdite par la loi. Cependant, le gouvernement maintient un contrôle sur les flux de capitaux dans les industries clés, en encourageant les investissements dans des projets pré-approuvés, en particulier ceux qui sont axés sur les exportations. Le Programme national d'investissement pour 2023-2025, décrit dans la Résolution présidentielle 459 du 28 décembre 2022, comprend 768 projets évalués à 55,4 milliards USD. Le ministère de l'investissement, de l'industrie et du commerce supervise l'enregistrement des projets d'investissement, tandis que l'agence de promotion des investissements offre aux investisseurs étrangers des services de conseil, d'information et d'analyse, une aide à l'enregistrement des entreprises et d'autres formes de soutien juridique. En 2022, le gouvernement de l'Ouzbékistan (GOU) a poursuivi ses efforts pour réduire l'intervention de l'État dans l'économie en privatisant des entreprises et des actifs appartenant à l'État dans divers secteurs, notamment l'industrie chimique, les transports, la construction et la banque. Tout au long de l'année, les monopoles détenus par les entreprises d'État dans les secteurs du transport aérien et de la chimie ont été effectivement démantelés. Dans l'ensemble, l'Ouzbékistan se classe 82e parmi les 132 économies de l'Indice mondial de l'innovation 2023 et 103e sur 184 pays dans le dernier Indice de liberté économique.

 
 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.7282.2762.531
Stocks d'IDE (millions USD) 10.28811.54713.631
Nombre d'investissements greenfield* 222514
Value of Greenfield Investments (million USD) 3.2471.9241.221

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir en Ouzbékistan

Les points forts
Avec 27,73 millions d'habitants, l'Ouzbékistan est le pays le plus peuplé d'Asie centrale. De plus, sa population est jeune : l'âge médian est de 24,7 ans. Le pays est riche en matières premières (cuivre, zinc, or, argent, tungstène, plomb et gaz naturel). Il est potentiellement le plus gros marché en termes de consommation dans la région. Il est aussi le quatrième plus gros producteur de coton du monde et le second exportateur après les Etats-Unis.

Ce pays est une puissance régionale en devenir, même si le gouvernement tarde à créer les conditions pour attirer des investissements étrangers. Il faut noter une politique fiscale favorable aux investisseurs étrangers et une volonté de moderniser les principaux secteurs de l'économie. L'Etat ouzbek avait aussi veillé, avant la crise financière, à consolider les banques commerciales, notamment les huit plus importantes.
Les points faibles
Malgré les déclarations du gouvernement confirmant la volonté d'encourager les investissements étrangers, l'environnement réglementaire reste capricieux et les conditions juridiques pour bénéficier des garanties offertes à ces investissements sont ambigües.
La corruption, l'éventualité de crises humanitaires en raison des difficultés économiques persistantes, ainsi que le maintien de la mainmise de l'Etat sur des secteurs clés (coton, or, hydrocarbures, matières premières), bien que celui-ci paraisse donner des gages de bonne volonté en mettant en avant des efforts vers la privatisation, sont autant de points faibles.
Un des points controversés de la politique de l'actuel gouvernement reste le travail des écoliers dans les champs de coton qui a suscité un boycott de "l'or blanc" ouzbek par des sociétés occidentales.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Selon la législation ouzbèke, l'Etat doit garantir et protéger les droits des investisseurs étrangers dans le pays. Des programmes d'investissement ont été lancés afin d'encourager d'importants investissements dans des secteurs prioritaires. Les programmes comprennent 86 projets d'investissements directs étrangers pour un total de 1,8 milliard de dollars dont plus de la moitié est destinée au secteur de l'énergie. Parmi les investisseurs, la Chine, avec la compagnie CNPC (en anglais), devrait participer à la construction d'un tronçon d'oléoduc. La Corée du sud est impliquée dans un projet de complexe chimico-gazier et la société russe Lukoïl dans la mise en exploitation de gisements gaziers.  
Afin d’encourager les investissements étrangers, le gouvernement offre des incitations fiscales aux sociétés anonymes qui comptent un taux de participation d'investissement étranger d’au moins 15% du capital autorisé.

Retour vers le haut

Les procédures relatives à l'investissement étranger

La liberté d'établissement
Il est en principe garanti.
La réglementation concernant les prises de participation
La prise de participation majoritaire au capital d'une entreprise locale est autorisée. Le minimum est fixé à 10% et aucune limite maximale n'est fixée.
Les obligations de déclaration
 L'Agence pour la promotion des investissements étrangers dans le pays permet de s'informer sur les autorisations nécessaires à l'implantation.

L'obligation d'enregistrement systématique de tout contrat d'importation auprès du ministère des Relations économiques extérieures, des investissements et du Commerce a été abolie. Seuls certains contrat d'importation y restent soumis lorsqu'ils impliquent notamment un financement du budget de l'Etat. Les autres contrats d'importation doivent être tout de même enregistrés par les banques autorisées et les autorités douanières.

 

Demande d'autorisation spécifique
Il est à noter qu'une entreprise recevant des investissements étrangers et une entreprise dotée d'un capital étranger ne bénéficient pas du même traitement, la première ayant un statut spécial.

Retour vers le haut

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
Uzbekistan Investment Guide
Uzinfoinvest, Agence pour la promotion des investissements
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Ouzbékistan
Globaltenders, Appels d'offres et projets en Ouzbékistan
Banque asiatique de développement, Appels d'offres et projets
DgMarket - Appels d'offres dans le monde, Appels d'offres dans le monde
Les autres ressources utiles
La Chambre de commerce et d'industrie de l'Ouzbékistan
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Tous nos services import-export sur la version web
Mentions légales