BNP Paribas | La banque d'un monde qui change

TRADE Solutions

Changer de pays

Sri Lanka

drapeau Sri Lanka Sri Lanka : Le contexte économique

Les indicateurs économiques

Le Sri Lanka a connu une croissance forte et soutenue depuis la fin du conflit entre le gouvernement et les Tigres tamouls en 2009. Néanmoins, ces dernières années, une crise économique et humanitaire catastrophique a frappé le pays, l'économie étant confrontée à des défis importants : une récession sévère dans un contexte d'inflation élevée, des réserves épuisées et une dette publique insoutenable, exacerbée par une série de chocs extérieurs. La crise peut être attribuée à des vulnérabilités préexistantes et à des erreurs politiques commises avant son déclenchement. À la suite de la perte d'accès aux marchés financiers internationaux en 2020, les réserves officielles ont fortement diminué, ce qui a entraîné une contrainte de liquidité sur le marché des changes et de graves pénuries de biens essentiels. En avril 2022, le pays a déclaré une suspension du service de la dette extérieure dans l'attente d'une restructuration de la dette. L'économie a connu une contraction totale de 9,5 % en 2022 et 2023, tandis que la dette publique et la dette garantie par l'État ont bondi à 119,2 % du PIB en 2022, dans un contexte d'inflation élevée (46,4 % en moyenne annuelle en 2022) et de forte dépréciation de la monnaie (81,2 % en glissement annuel en 2022). En 2023, l'économie s'est contractée de 2,3 %, malgré une croissance aux troisième et quatrième trimestres de 1,6 % et 4,5 % en glissement annuel respectivement, marquant la fin de six trimestres consécutifs de contraction. Ce recul est principalement dû à des réductions dans la construction, l'exploitation minière, les services financiers et informatiques, et la fabrication de textiles, en raison d'une faible demande, d'une disponibilité limitée du crédit privé et de pénuries d'intrants. Toutefois, une croissance a été observée dans les transports, l'hébergement, la restauration et les boissons, alimentée par une résurgence du tourisme. La croissance future dépend des progrès réalisés dans la restructuration de la dette et des réformes structurelles en cours. Les ajustements budgétaires, qui reposent principalement sur les recettes, pourraient réduire davantage les revenus disponibles, freiner la demande et entraver la croissance à court terme. Malgré une reprise modeste, il est peu probable qu'elle compense les pertes de bien-être dues à la crise, et les taux de pauvreté devraient rester supérieurs à 22 % jusqu'en 2026.

Les récentes réformes structurelles, telles que la mise en œuvre d'une tarification des services publics reflétant les coûts et l'introduction de nouvelles mesures de recettes, ont contribué à la stabilité macroéconomique, mais ont exercé une pression sur les budgets des ménages. La restructuration de la dette intérieure s'est achevée en septembre 2023 et les négociations avec les créanciers extérieurs sont en cours. En mars 2024, un accord au niveau du personnel a été conclu entre les autorités et le personnel du Fonds monétaire international pour la deuxième revue du programme de facilité élargie de crédit, pour un montant total d'environ 3 milliards USD. Les principales réformes concernant la dette, la gestion budgétaire, le commerce, l'investissement et les entreprises d'État progressent. En 2023, le compte courant a affiché son premier excédent depuis 1977, grâce à une forte reprise des envois de fonds et du tourisme, conjuguée à une limitation des importations. Malgré un solde primaire positif résultant de l'augmentation des recettes et des remboursements des entreprises publiques, une forte augmentation des paiements d'intérêts a entraîné un déficit budgétaire considérable. Les paiements d'intérêts ont représenté environ les trois quarts du total des recettes perçues. En outre, la suspension continue du service de la dette extérieure, les apports des partenaires de développement, les achats importants de devises et les remboursements différés sur les lignes de crédit existantes ont renforcé les réserves officielles utilisables, qui représentent environ deux mois d'importations. Alors que le déficit primaire devrait continuer à se réduire, le solde budgétaire global devrait rester élevé en 2024, principalement en raison des paiements d'intérêts substantiels. Les efforts de restructuration de la dette et l'assainissement budgétaire en cours devraient progressivement réduire le solde budgétaire global à moyen terme. L'inflation est restée modérée, se stabilisant à des niveaux à un chiffre en juillet 2023, grâce à l'appréciation de la monnaie et à l'augmentation de l'offre. Toutefois, elle devrait augmenter modérément à court terme, sous l'effet des nouvelles mesures fiscales et de la diminution des effets de base favorables, tout en conservant des perspectives bénignes à moyen terme en raison d'une demande modérée.

Le pays est classé comme une économie à revenu intermédiaire par le FMI depuis 2010. Selon les derniers chiffres de la Banque mondiale, la participation à la population active a chuté de 49,8 % à 48,8 % entre 2022 et le troisième trimestre de 2023, notamment dans les régions urbaines. Face à la baisse des revenus et aux pressions sur les prix, les ménages ont eu recours à des méthodes d'adaptation risquées, telles que le recours à l'épargne, l'augmentation de l'endettement et la réduction de la consommation alimentaire. L'insécurité alimentaire s'est aggravée au cours du second semestre 2023, touchant 24 % des ménages. Ces dernières années, l'insécurité alimentaire et la malnutrition ont fait un bond, tandis que la pauvreté doublait et que les inégalités se creusaient. Environ 60 % des ménages ont vu leurs revenus diminuer en raison d'une réduction du temps de travail ou d'une perte d'emploi, et on estime que la pauvreté restera supérieure à 22 % jusqu'en 2026. En 2023, le taux de chômage a augmenté pour atteindre 6,6 % (contre 6,2 % un an plus tôt), tandis que le PIB par habitant (PPA) s'élevait à 14 410 USD (données de la Banque mondiale).

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 74,850,000,000,000,00
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) -7,80,00,00,00,0
PIB par habitant (USD) 3.3420000
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 115,50,00,00,00,0
Taux d'inflation (%) 45,20,00,00,00,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,740,000,000,000,00
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -1,00,00,00,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - October 2021.

Note : (e) Donnée estimée


 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Roupie de Sri Lanka (LKR) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 154,87172,21191,69200,79211,90

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

Les principaux secteurs économiques

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 25,7 27,9 46,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 8,7 30,3 56,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -4,6 -16,0 -2,0

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs socio-économiques 2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Taux de chômage (%) 0,00,00,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - Dernières données disponibles

 

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 8.696.1948.704.3818.552.779

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 59,90%57,93%57,52%
Taux d'activité des hommes 80,58%79,83%79,13%
Taux d'activité des femmes 40,76%37,70%37,58%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 

Retour vers le haut

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
55,7/100
Rang mondial :
131
Rang régional :
28

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
5.26/10
Rang mondial :
66/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
4/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
127/180

Retour vers le haut

Les sources d'information économique générale

Les principaux journaux on-line et autres portails
Journaux en ligne du Sri Lanka
Informations du Sri Lanka
Economy Next Sri Lanka
Daily News Sri Lanka
Les ressources utiles
Ministère des finances et de la planification
Ministère de l'agriculture
Ministère du développement urbain et du logement
Banque Centrale
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2024

Tous nos services import-export sur la version web
Mentions légales